La région de Genève est active dans le domaine de la gouvernance mondiale de l’environnement depuis plusieurs décennies. De nombreuses réunions et négotiations historiques se se sont déroulées dans la région.

Avant la création du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE)

1951

L'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) créée par la Convention Météorologique Mondiale, a été adoptéeen 1947 lors de la 12ème Conférence des directeurs de l'Organisation Maritime Internationale (OMI). Ayant pour siège Genève, l'OMM rentre en fonction en 1951.

1955

La première Conférence internationale sur l'utilisation pacifique de l'énergie atomique a eu lieu à Genève.

1958

La Conférence des Nations Unies sur le droit de la mer a ouvert la signature de quatre conventions et un protocole optionnel: la Convention sur la mer territoriale et la zone contiguë (CTS), la Convention sur la haute mer (CHS), la Convention sur la pêche et la conservation des ressources biologiques de la haute mer (CFCLR), la Convention sur le plateau continental (CCS), et le Protocole de signature facultative concernant le règlement obligatoire des différends (OPSD). Les conventions et les protocoles sont le produit de la (première) Conférence des Nations Unies sur le droit de la mer, tenue à Genève du 24 février au 27 avril 1958.

1958

La seconde Conférence internationale sur l'utilisation pacifique de l'énergie atomique a pris place à Genève. Plus de 6 000 scientifiques ont assisté à cette conférence.

1961

Le siège de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a été déplacé de Belgique à Morges, à proximité de Genève. La même année, scientifiques et entrepreneurs ont décidé de créer un fond complémentaire, le «World Wildlife Fund» (WWF), pour se concentrer sur la levée de fonds, les relations publiques et augmenter le soutien public pour la conservation de la nature. Le document fondateur, qu'est le«Manifeste de Morges», a alors sonné le début de WWF tel que nous le connaissons aujourd'hui.

1970

Le Club de Rome a été officiellement fondé en juin 1970 à Genève en tant qu'organisation à but non lucratif privée selon la législation suisse.

1971

Le Secrétariat de la Conférence de Stockholm sur l'environnement est établi à Genève en janvier.

1971

Le Secrétariat de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement a initié des plans pour la création d'un séminaire sur la question du développement et de l'environnement, qui a eu lieu à Founex. Le rapport de Founex a joué un rôle critique dans la préparation de la Conférence de Stockholm de 1972. Le rapport souligne que si la question environnementale émane des chemins de production et de consommation du monde industrialisé, beaucoup de problèmes environnementaux sont le résultat du sous-développement et de la pauvreté. Cette mise en lumière a été un facteur de persuasion, dans la participation à la Conférence de Stockholm, pour beaucoup de pays en développement.

Après la création du PNUE

1972

L'Assemblée Générale des Nations Unies a adopté la résolution A/RES/2997(XXVII) établissant le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), dont le siège se trouve à Nairobi, au Kenya.

1973

La première session du Conseil d'administration du PNUE s'est tenue à Genève, du 12 au 22 juin. Le Bureau régional pour l'Europe du PNUE a été établi à Genève.

1975

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) a pris effet avec son Secrétariat situé à Morges. La CITES a ensuite déménagé à Genève.

1979

La première Conférence mondiale sur le climat a été organisée à Genève avec le parrainage de l'OMM. La conférence s'est concentrée sur les aspects scientifiques du changement climatique et a été l'une des premières conférences globales sur ce sujet.

1982

Le Programme climatologique mondial (PCM –OMM/PNUE/CIUS) réuni à Genève, a recommandé que l'évaluation continue des émissions de CO2, considérées comme responsables du changement climatique, doit avoir lieu tous les cinq ans, à partir de la première réunion en 1980.

1983

La Commission mondiale sur l'environnement et le développement, aussi connue sous le nom de la Commission Brundtland, a été créée. En mai 1984, une réunion organisationnelle de la Commission a eu lieu à Genève pour adopter son règlement de procédure, son fonctionnement et pour nommer un Secrétaire Général chargé de guider son travail. En juillet 1984, un Secrétariat a été mis en place à Genève. Son adresse temporaire était le Centre de Morillon et est devenue de façon permanente le Palais Wilson.

1985

Les deux premiers centres du Groupe mondial de centres d'information sur l'environnement du PNUE, plus connu sous le nom de GRID, sont mis en place à Nairobi et Genève.

1987

«Notre avenir à tous», aussi communément appelé le Rapport Brundtland, est publié et permet de fournir de l'information et de guider le développement de solutions globales. Il a aussi contribué à la diffusion du terme «développement durable».

1988

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), a été créé avec trois groupes de travail ayant pour but d'évaluer l'état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur le changement climatique. Le Secrétariat du GIEC est situé à Genève.

1988

Le «Centre pour Notre avenir à tous» a été fondé à Genève pour réaliser une activité de suivi centrale suite au Rapport Brundtland.

1990

Le GIEC publie son Premier rapport d'évaluation sur le changement climatique qui se concentre sur la recherche scientifique, l'évaluation des impacts et les stratégies de réponse.

1990

La deuxième Conférence mondiale sur le climat est tenue du 29 octobre au 7 novembre 1990 à Genève. Le premier rapport du GIEC avait été publié à temps pour cette conférence. Les scientifiques et experts techniques ont, lors de cette conférence, réalisé un discours fort soulignant le risque du changement climatique. La conférence a donné lieu à une déclaration ministérielle et a aussi conduit à la création de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et du Système mondial d'observation du climat (SMOC), un système global d'observation pour le climat et d'autres observations associées.

1991

Deux des quatre réunions du Comité préparatoire (PrepCom) du Sommet de la Terre de Rio ont eu lieu à Genève où le Secrétariat de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (CNUED) se situait.

1991

L'Académie internationale de l'environnement a été créée par la Confédération suisse et le Canton de Genève dans le but de développer un lien institutionnel entre la science et la prise de décision dans la dimension environnementale du développement durable.

1992

Le guide Genève et l'environnement est publié par Michael Foley Associates, l'ancienne Académie internationale de l'environnement et l’État de Genève.

Après le Sommet de la Terre de Rio

Après le Sommet de la Terre de Rio en 1992, Genève a commencé à développer son expertise environnementale, avec l’accueil de nouvelles organisations et de nouveaux programmes, ainsi que le développement d’activités autour de nouvelles thématiques telles que les déchets électroniques et les technologies vertes.

1993

La première session du Comité intergouvernemental de la Convention sur la diversité biologique (ICCBD) s'est tenue à Genève du 11 au 15 octobre 1993. Cet événement a été organisé par le Directeur exécutif du PNUE avec l'objectif de préparer la première Conférence des Parties et assurer que la Convention soit effective dès sa mise en place. Le Comité intergouvernemental de la Convention sur la diversité biologique a été créé en mai 1993 par le Conseil d'administration du PNUE.

1996

La deuxième session du Groupe intergouvernemental sur les forêts (GIF) s'est tenue du 11 au 22 mars 1996 à Genève. Les délégués ont conduit les premières discussions sur les éléments du programme comme les causes sous-jacentes de la déforestation et de la dégradation des forêts, les besoins et les obligations des pays avec une faible surface forestière, ou encore, la coopération internationale dans l'assistance financière et le transfert de technologie pour une gestion durable des forêts.

1996

La deuxième Conférence des Parties (COP2) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a pris place à Genève du 8 au 19 juillet 1996. La Conférence des Parties a été conclue par la «Déclaration de Genève» qui adhère aux conclusions du GIEC et appelle à la mise en œuvre d'objectifs juridiquement contraignants et des diminutions significatives des émissions de gaz à effet de serre.

1996

La troisième session du Groupe intergouvernemental sur les forêts (GIF) a eu lieu du 9 au 20 septembre 1996 à Genève.

1997

Le premier Symposium de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur le commerce, l'environnement et le développement durable a été réuni le 20 et 21 mai 1997 à Genève et plus de 70 organisations non-gouvernementales y ont assisté.

1997

La troisième session du Comité de négociation intergouvernemental (CNI3) chargé d'élaborer un instrument international juridiquement contraignant propre à assurer l'application de la procédure de consentement préalable en connaissance de cause (PIC) à certains produits chimiques et pesticides dangereux faisant l'objet d'un commerce international, a eu lieu du 26 au 30 mai 1997 à Genève.

1998

Le second Symposium de l'OMC sur le commerce, l'environnement et le développement durable a eu lieu à l'OMC, à Genève, le 17 et 18 mars 1998. Le Symposium a été suivi par plus de 150 individus représentant des organisations non gouvernementales (ONG) environnementales et de développement, des entreprises privées, des instituts de recherches et plus de 60 individus représentant des membres de gouvernements. L'objectif du Symposium, organisé par le Secrétariat de l'OMC, était d'élargir et d'approfondir le dialogue constructif entre les ONG et l'OMC sur la relation entre le commerce international, les politiques environnementales et le développement durable.

1998

La deuxième session du Forum intergouvernemental sur les forêts (FIF2) s'est déroulée du 24 août au 4 septembre à Genève. Pendant la session, les délégués ont conduit des discussions pour promouvoir et faciliter la mise en place des propositions d'actions du GIF, les activités forestières des organisations internationales et régionales et les instruments existants, et sur les aspects laissés en suspens: le commerce, l'environnement et le transfert des écotechnologies.

1999

Le Réseau environnement de Genève –Geneva Environment Network a été créé avec le soutien de l'Office fédéral de l'environnement suisse. De plus, la Maison internationale de l'environnement a été inaugurée par l'Office fédéral de l'environnement suisse et le Canton de Genève, en présence du Directeur exécutif du PNUE.

1999

Le Symposium de haut niveau de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), consacré au commerce et à l’environnement, a eu lieu à l'OMC, à Genève, le 15 et 16 mars 1999. Le Symposium a été divisé en trois panels pour prendre en compte: les liens entre le commerce et les politiques environnementales; les synergies entre la libéralisation du commerce, la protection environnementale, une croissance économique durable et le développement durable; et les interactions entre les milieux du commerce et de l'environnement.

1999

La troisième session du Forum intergouvernemental sur les forêts (FIF3) s'est déroulée du 3 au 14 mai 1999 à Genève. Durant cette rencontre, les délégués ont conduit des discussions sur le suivi des progrès dans la mise en place des propositions du GIF pour les actions, les ressources financières et les problèmes ayant besoin d'une clarification.

1999

Latroisièmesession du Comité de négociation intergouvernemental (CNI3) chargé d'élaborer un instrument international juridiquement contraignant aux fins de l'application de mesures internationales concernant certains polluants organiques persistants (POP) a été tenue du 6 au 11 septembre 1999 à Genève. Les délégués ont convenu de continuer la préparation d'un instrument international juridiquement contraignant à partir d'une liste initiale de 12 POP groupés en trois catégories: pesticides, produits chimiques industriels, substances produites de façon non intentionnelle.

2000

La septième session du Comité de négociation intergouvernementalchargé d'élaborer un instrument international juridiquement contraignant propre à assurer l'application de la procédure de consentement préalable en connaissance de cause (PIC) à certains produits chimiques et pesticides dangereux faisant l'objet d'un commerce international (CNI7) a eu lieu du 30 octobre au 3 novembre 2000 à Genève.

2002

La sixième session du Comité de négociation intergouvernemental (CNI6) chargé d'élaborer un instrument international juridiquement contraignant aux fins de l'application de mesures internationales concernant certains polluants organiques persistants (POP) a eu lieu du 17 au 21 juin 2002 à Genève. Les délégués ont discuté, entre autres, du Groupe d'experts sur les meilleures techniques disponibles et les meilleures pratiques environnementales, du Comité d'étude des POP, des déchets et des stocks, et d'une assistance technique.

Après le sommet mondial pour le développement durable de 2002

Le Sommet mondial sur le développement durable a eu lieu à Johannesburg, en Afrique du Sud, du 26 août au 4 septembre 2002.

2002

La sixième Conférence des Parties (COP6) à la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination a été tenue du 9 au 14 décembre 2002 à Genève. La COP a considéré et adopté des décisions sur toute une série de problèmes concernant la mise en œuvre de la Convention, la modification de la Convention et de ses annexes et les arrangements institutionnels, financiers et procéduraux. En outre, la COP6 a approuvé un mécanisme de conformité pour la Convention et adopté un Plan stratégique.

2003

La troisième session du Forum des Nations unies sur les forêts (FNUF3) a pris place du 26 mai au 6 juin 2003 à Genève. Pendant la rencontre, les délégués ont montré des progrès dans la mise en œuvre des propositions du Groupe intergouvernemental sur les forêts et du Forum intergouvernemental sur les forêts liées aux aspects économiques des forêts, à la santé et à la productivité des forêts, et au maintien du couvert forestier pour répondre aux besoins présents et futurs. De plus, la FNUF3 a adopté des décisions sur, entre autres, la hausse de la coopération politique et de la coordination de programmes, la santé et la productivité des forêts, et sur le fonds financier du FNUF. La FNUF3 a aussi approuvé un nouveau format de rapports sur une base volontaire et les termes de référence pour les trois groupes d'experts spéciaux.

2003

La septième session du Comité de négociation intergouvernemental (CNI7) chargé d'élaborer un instrument internationaljuridiquement contraignant aux fins de l'application de mesures internationales concernant certains polluants organiques persistants (POP)a eu lieu du 14 au 18 juillet 2003 à Genève. Le Comité a notamment pris des décisions concernant l'accueil du Secrétariat permanent, une assistance technique, des plans de mise en œuvre nationaux et l'utilisation exemptée.

2003

La dixième session du Comité de négociation intergouvernemental chargé d'élaborer un instrument international juridiquement contraignant propre à assurer l'application de la procédure de consentement préalable en connaissance de cause à certains produits chimiques et pesticides dangereux faisant l'objet d'un commerce international (CNI10) a eu lieu du 17 au 21 novembre 2003 à Genève. Les délégués ont repris les principales difficultés associées à la mise en place de la procédure PIC provisoire et les préparations de la première Conférence des Parties (COP1).

2004

La quatrième session du Forum des Nations unies sur les forêts (FNUF4) a eu lieu à Genève du 3 au 14 mai 2004. La FNUF4 a adopté cinq résolutions sur les éléments suivants: les aspects sociaux et culturels des forêts, la connaissance forestière scientifique, la surveillance, l'évaluation, le suivi, les indicateurs, le financement et le transfert des écotechnologies, et la revue de l'efficacité des accords internationaux sur les forêts. Les délégués n'ont pas réussi à adopter de résolutions sur les connaissances forestières traditionnelles et la hausse de la coopération.

2004

La première Conférence des Parties à la Convention de Rotterdam (COP1) a été tenue du 20 au 24 septembre 2004 à Genève. Immédiatement avant la COP1, la onzième session du Comité de négociation intergouvernemental chargé d'élaborer un instrument international juridiquement contraignant propre à assurer l'application de la procédure de consentement préalable en connaissance de cause à certains produits chimiques et pesticides dangereux faisant l'objet d'un commerce international (CNI11) a eu lieu le 18 septembre2004 à Genève. Durant cette session, les délégués ont validé l'ajout de trois nouveaux produits chimiques à la procédure de consentement préalable en connaissance de cause (PIC) provisoire. La COP-1 a aussi adopté, avec succès, toutes les décisions nécessaires à la mise en place juridiquement contraignante de la procédure PIC. De plus, les délégués ont pris des décisions associées à l'entrée en vigueur de la Convention et la configuration de la COP et de ses organes subsidiaires, comme la composition des régions PIC, l'adoption des règles financières et des dispositions, et la mise en œuvre d'un Comité d'études des produits chimiques (CEPC).

2006

La seconde Conférence des Parties (COP2) à la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) s'est déroulée du 1erau 5 mai 2006, à Genève. La COP2 a pris en compte plusieurs rapports d’activités au sein du mandat de la Convention et a adopté 18 décisions sur, notamment, le DDT, les exemptions, les ressources financières et les mécanismes, la réalisation des plans, l'assistance technique, les synergies et l'évaluation de l'efficacité.

2006

La troisième Conférence des parties (COP3) à la Convention de Rotterdam sur la procédure de consentement préalable en connaissance de cause (PIC) à certains produits chimiques et pesticides dangereux faisant l'objet d'un commerce international, a eu lieu du 9 au 13 octobre 2006, à Genève. La COP3 a étudié différents rapports d'activités associés au mandat de la Convention et a adopté 16 décisions sur, entre autres, le programme de travail et le budget pour 2007-2008, la mise en œuvre de la Convention, les mécanismes financiers, la non-conformité, la coopération et coordination parmi les secrétariats des Conventions de Bâle, Rotterdam et Stockholm.

2007

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon a mandaté toutes les organisations de «verdir» leurs activités et de travailler sur le changement climatique, deux ans avant la Conférence de Copenhague sur le changement climatique.

2007

La troisième réunion du Comité d'étude des polluants organiques persistants (POPRC3) à la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) a eu lieu du 19 au 23 novembre 2007, à Genève. Le Comité a approuvé l'évaluation de la gestion des risques pour cinq produits chimiques et a recommandé que la COP4 considère de lister dans une de ses Annexes 7 des produits chimiques. Les profils de risque ont été approuvés pour quatre produits chimiques et le projet d'évaluation de la gestion des risques pour quatre produits chimiques a été préparée. Cinq produits chimiques ont été prévus pour atteindre la dernière et troisième étape du processus de révision. Cinq autres sont entrés dans la deuxième phase et un nouveau produit chimique a été nominé. La POPRC3 a donné l'opportunité au Comité de s'appuyer sur l'expérience acquise durant les deux réunions précédentes et de faire des recommandations à la COP.

2007

La rencontre des ministres de l'environnement des pays du G8 et de cinq autres pays à Potsdam, en Allemagne, a proposé d'étudier le bénéfice économique global de la diversité biologique, les coûts liés à la perte de biodiversité et la comparaison entre les conséquences de l'absence de mesures de protection et les coûts d'une conservation efficace. Cette proposition a conduit à la création de l’Économie des écosystèmes et de la biodiversité (EEB) à Genève.

2008

La sixième réunion du Groupe de travail spécial à composition non limitée sur l'accès et le partage des avantages (ABS) de la Convention sur la diversité biologique a eu lieu du 21 au 25 janvier 2008 à Genève. Dans la continuité de sa cinquième réunion, tenue en octobre 2007, le Groupe de travail a procédé à l'élaboration et la négociation d'un régime international sur ABS, sous la coprésidence de Fernando Casas (Colombie) et Timothy Hodges (Canada).

2008

La vingt-neuvième session du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a été réalisée du 31 août au 4 septembre 2008 à Genève et a accueilli plus de 300 participants. Pendant la réunion, qui a célébré le 20ème anniversaire du GIEC, le Groupe d'experts a élu le nouveau Bureau du GIEC, le Bureau de l’Équipe spéciale pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre (TFB) et a réélu Rajendra Pachauri comme présidente du GIEC. Le résultat de l'élection du Bureau a laissé les délégués satisfaits même si certains ont été frustrés par le manque de clarté quant au règlement de procédure. Le Groupe a aussi poursuivi ses discussions sur le future du GIEC, il a validé la création d'une bourse pour les jeunes scientifiques des pays en développement travaillant sur le changement climatique avec les fonds du Prix Nobel, et il a demandé au Bureau de considérer une réunion de cadrage sur la réduction des risques de catastrophe.

2008

La quatrième réunion du Comité d'étude des polluants organiques persistants (POPRC4) à la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) a eu lieu du 13 au 17 octobre 2008 à Genève. Le Comité a approuvé l'évaluation de la gestion des risques de quatre produits chimiques et a recommandé que la COP4 considère de lister, dans une de ses Annexes 4, les nouveaux produits chimiques. La POPRC4 a aussi évalué la proposition de lister un des nouveaux produits chimiques sous la Convention et a commencé un échange de points de vue sur la proposition de lister un autre nouveau produit chimique sous la Convention.

2009

L'Institut des sciences de l'environnement (ISE),un institut inter-universitaire de l'Université de Genève a été créé en mars 2009.

2009

La quatrième Conférence des Parties (COP4) à la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) a eu lieu du 4 au 8 mai 2009 à Genève. La COP4 a trouvé un accord sur les nouveaux produits chimiques à ajouter à la Convention, sur les ressources financières et sur l'assistance technique. Il n'y a pas eu d'accord sur un mécanisme de non-respect des dispositions.

2009

La seconde session de la Conférence internationale sur la gestion des produits chimiques (ICCM2) a été réalisée à Genève pour étudier les avancées de l'Approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques (SAICM) et pour discuter des nouveaux enjeux politiques comme des déchets d'équipements électriques et électroniques, et des nanotechnologies, entre autres.

2009

La troisième Conférence mondiale sur le climat a été tenue du 31 août au 4 septembre 2009 à Genève et elle s'est concentrée sur la réalisation des prédictions et sur l'amélioration de ces dernières, à des échelles de temps saisonnières et multi-décennales.

2009

La cinquième réunion du Comité d'étude des polluants organiques persistants (POPRC5) à la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) a eu lieu du 12 au 16 octobre 2009 à Genève. La POPRC5 a traité différentes difficultés opérationnelles incluant, notamment, les programmes de travail sur les nouveaux POP, les substitutions et les alternatives, les interactions toxicologiques et les activités réalisées pour une participation effective dans le travail du Comité. Le POPRC a aussi considéré des projets de profils de risque pour deux nouveaux produits chimiques et a vérifié si un autre produit chimique rencontrait les critères de l'Annexe D pour être lister dans la Convention de Stockholm.

2010

La sixième réunion du Comité d'étude des polluants organiques persistants (POPRC6) à la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) a eu lieu du 11 au 15 octobre 2010 à Genève. La POPRC6 a adopté 12 décisions, notamment sur le soutien pour une participation effective dans le travail du POPRC, les programmes de travail sur les nouveaux POP et les travaux intersessions sur les interactions toxiques. Le POPRC a aussi adopté le profil de risque pour un produit chimique, a approuvé la gestion des risques et l'évaluation pour un autre produit chimique, et a considéré une révision d'un projet de profil de risque pour un autre produit chimique.

2010

La trentième réunion duGroupe de travail à composition non limitée des Parties au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozones'est déroulée à Genève, pour discuter des questions relatives au mécanisme de financement, auxhydrochlorofluorocarbones (HCFC) et à la gestion écologiquement rationnelle des substances qui appauvrissent la couche d'ozone en réserve.

2011

Le GIEC a publié «Sources d'énergie renouvelables et atténuation des changements climatiques» qui analyse lalittérature scientifique, technologique, environnementale, économique et les aspects sociaux de la contribution des sources d'énergies renouvelables dans l'atténuation des changements climatiques.

2011

La cinquième Conférence des Parties (COP5) à la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) a eu lieu du 25 au 29 avril 2011 à Genève. La COP5 a étudié plusieurs rapports d'activités dans le mandat de la Convention et adopté plus de 30 décisions sur, notamment, l'introduction de l'endosulfan dans l'Annexe A de la Convention, l'assistance technique et financière, les synergies et l’approbation de sept nouveaux centres régionaux de la Convention de Stockholm en Algérie, Sénégal, Kenya, Afrique du Sud, Iran, Inde et Russie. L'adoption de la décision de lister l'endosulfan dans l'Annexe A a été perçue comme historique par les représentants des organisations non-gouvernementales, indiquant que la Convention reste dynamique et se rapproche toujours plus de son but de protection de la santé humaine et de l'environnement des POP.

2011

La cinquième Conférence des Parties (COP5) à la Convention de Rotterdam sur la procédure de consentement préalable en connaissance de cause (PIC) à certains produits chimiques et pesticides dangereux faisant l'objet d'un commerce international a été convoquée du 20 au 24 juin 2011 à Genève. La COP5 a adopté 13 décisions dont l'ajout de l'aldicarbe, l'alachlore et l'endosulfan à l'Annexe III de la Convention (produits chimiques assujettis à la procédure PIC).

2011

La septième réunion du Comité d'étude des polluants organiques persistants (POPRC7) à la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) a eu lieu du 10 au 14 octobre 2011 à Genève. La POPRC7 a adopté 12 décisions, incluant l'avancée des stades de profils de risque de deux produits chimiques, la recommandation que les parties considèrent de lister un nouveau produit chimique dans les Annexes A, B et/ou C de la Convention, la participation effective dans le travail du Comité, et les implications du changement climatique sur les POP.

2012

La huitième réunion du Comité d’étude des produits chimiques (CEPC8) de la Convention de Rotterdam sur la procédure de consentement préalable en connaissance de cause (PIC) applicable à certains produits chimiques et pesticides dangereux qui font l’objet d’un commerce international, s’est tenue du 19 au 23 mars 2012 à Genève. La CEPC8 a adopté huit décisions sur des produits chimiques dangereux, les procédures de travail et les orientations politiques.

2012

Le Conseil des droits de l'homme a désigné un Rapporteur spécial sur les droits de l'homme et l'environnement pour étudier les obligations relatives aux droits de l'homme pour un environnement sécurisé, propre, sain et soutenable et pour promouvoir les meilleures pratiques concernant les droits de l'homme dans l'élaboration des politiques environnementales.

2012

Le GIEC a publié «Gérer les risques d’événements extrêmes et des catastrophes pour faire progresser l'adaptation aux changements climatiques», qui analyse les événements climatiques extrêmes, leurs conséquences sur le développement social et durable, ainsi que l'interaction entre les facteurs climatiques, environnementaux et humainsqui peuvent conduire à des catastrophes et les options permettant une meilleure gestion de ces phénomènes.

2012

La trente-cinquième session du GIEC a eu lieu du 6 au 9 juin 2012 à Genève. Les discussions se sont concentrées sur les travaux résultants des considérations de l'Examen des processus et procédures du GIEC du Conseil inter-académique (CIA), notamment ceux sur la gouvernance et la gestion, les procédures des rapports du GIEC et les stratégies de communication. Dans ce cadre, le Groupe a approuvé les fonctions du Secrétariat du GIEC, les Unités d'appui technique (UAT) et les stratégies de communications. Les délégués ont aussi approuvé les révisions des procédures de préparation, révision, acceptation, adoption, approbation et publication des rapports du GIEC, y compris, le rôle des observateurs dans la préparation des rapports d'évaluations. Ces décisions ont conclu l’examen, par le Groupe d’experts, des recommandations issues de l’évaluation du CIA.

Après la Conférence de Rio+20

La Conférence des Nations unies sur le développement durable – Rio+20 – a eu lieu à Rio de Janeiro, au Brésil du 20 au 22 juin 2012. Elle a donné lieu à un document politique final ciblé – L’avenir que nous voulons – qui contient des mesures claires et pratiques pour la mise en œuvre d’un développement durable. À Rio, les membres des gouvernements ont décidé de lancer un processus pour développer un ensemble d’Objectifs de développement durable (ODD) qui se fonderont sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et convergeront vers l’agenda de développement post 2015. La Conférence a aussi adopté des directives innovantes sur des politiques d’économie verte.

2012

The 1st Board Meeting of the Green Climate Fund took place on 23-25 August in Geneva. The meeting decided, inter alia, on the rules of procedure for the meetings on the host country, South Korea, and on the Board's work plan.

2012

The 24th Meeting of the Parties (MOP24) to the Montreal Protocol on Substances that Deplete the Ozone Layer was held on 12-16 November 2012 in Geneva. MOP 24 adopted 14 substantive and 11 procedural decisions, including the review by the Scientific Assessment Panel (SAP) of RC-316c, procedural issues related to the Technology and Economic Assessment Panel (TEAP) and its subsidiary bodies, budget, and data and compliance issues. MOP 24 did not reach an agreement on the draft decision on clean production of HCFC-22 through by-product emission control or on the draft decision to amend the Montreal Protocol to include hydrofluorocarbons (HFCs).

2013

The Intergovernmental Negotiating Committee on Mercury reached an agreement on the Minamata Convention on Mercury. The Convention aims at regulating anthropogenic emissions of mercury throughout its lifecycle.

2013

The 11th COP of the Basel Convention, the 6th COP of the Rotterdam Convention and the 6th COP of the Stockholm Convention as well as the second simultaneous extraordinary meetings of the COP to the Basel, Rotterdam and Stockholm conventions were held back to back in Geneva. The decisions that were adopted related to, among others, e-waste, chemicals and technical assistance.

2014

UNEP/GRID-Geneva started development of the blueDot to calculate the environmental footprint of nations, based on the operationalization of the methodology called “Planetary Boundaries.” It gives a perspective on countries overshooting their limit as well as on the global status of the achievement of emission reductions.

2014

The Human Rights Council, in its 27th Regular Session, appointed Mr. Baskut Tuncak as UN Special Rapporteur on the implications for human rights of the environmentally sound management and disposal of hazardous substances and wastes, informally known as the "Special Rapporteur on toxics", for a period of three years.

2014

The 2nd Meeting of the Open-ended Working Group (OEWG2) of the International Conference on Chemicals Management (ICCM) convened on 15-17 December 2014 in Geneva. The OEWG2, among other things, provided feedback on the OOG to enable the Secretariat to finalize the document for submission to ICCM4, forwarded a proposal to designate EPPPs as a SAICM Emerging Policy Issue and elements of a draft resolution on nanotechnologies and manufactured nanomaterials. Moreover, it agreed to initiate a process to forward to ICCM4 a proposal on HHPs and reviewed the proposal for a CiP programme.

2015

At the beginning of the year, a new Migration, Environment and Climate Change (MECC) Division was created, within the International Organization for Migration (IOM), to address the migration, environment and climate nexus.

2015

The United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC) Geneva Climate Change Conference took place on 8-13 February 2015 in Geneva. The Geneva conference was the first of several meetings in preparation for the Paris Climate Change Conference on December 2015. The body tasked with developing the Paris agreement is the Ad Hoc Working Group on the Durban Platform for Enhanced Action (ADP), which held in Geneva the eighth part of its second session (ADP2-8).

2015

The 12th COP of the Basel Convention, the 7th COP of the Rotterdam Convention and the 7th COP of the Stockholm Convention were held back to back in Geneva. The decisions that were adopted related to, among others, technical assistance and financial resources.

2015

UNEP/GRID-Geneva started development of the PLAtform for Climate Adaptation and Risk reDuction (PLACARD) to enhance cooperation and knowledge exchange between Climate Change Adaptation (CCA) and Disaster Risk Reduction (DRR) research.

Après l’adoption de l’Agenda 2030

Transforming our World: the 2030 Agenda for Sustainable Development including its 17 Sustainable Development Goals (SDGs) and 169 targets was adopted on 25 September 2015 by Heads of State and Government at a special UN summit. The Agenda is a commitment to eradicate poverty and achieve sustainable development by 2030 world-wide, ensuring that no one is left behind.

2015

The 4th Session of the International Conference on Chemicals Management (ICCM4) convened in Geneva. It was the last decision-making meeting in the context of SAICM before 2020. The meeting discussed new policy issues as well as SAICM in the context of the SDGs and beyond 2020.

2015

The report on the “Right to Information on Hazardous Substances and Wastes” was published by the Special Rapporteur on the implications for human rights of the environmentally sound management and disposal of hazardous substances and wastes. It was discussed and approved by the UN HRC30.

2016

The 37th Open-Ended Working Group of the Parties to the Montreal Protocol on Substances that Deplete the Ozone Layer met in Geneva. The meeting discussed, among other things, the Dubai Pathway on hydrofluorocarbons (HFCs) and the alternatives to ozone-depleting substances (ODS).

2016

The report on the “Duty to prevent childhood exposure” was published by the Special Rapporteur on the implications for human rights of the environmentally sound management and disposal of hazardous substances and wastes. It was discussed and approved by the UN HRC33.

2017

The report on “Biodiversity and Human Rights” was published by the Special Rapporteur on Human Rights and the Environment. It was discussed and approved by the UN HRC34.

2017

The 13th COP of the Basel Convention, the 8th COP of the Rotterdam Convention and the 8th COP of the Stockholm Convention were held back to back in Geneva. The decisions that were adopted related to, among others, enhancing cooperation among the three conventions as well as synergies to fight the illegal traffic in hazardous chemicals and wastes.

2017

The Minamata Convention on Mercury entered into force with on 16 August 2017, and its first COP was held in Geneva in September 2017. The Conference adopted, among others, decisions on the programme of work for the Secretariat, guidance to the Global Environment Facility (GEF), guidance on trade in mercury, stocks and sources of supply of mercury, contaminated sites and environmentally sound interim storage of mercury other than mercury waste.

2017

The Human Rights Council, in its 36th Regular Session, extended the mandate of Mr. Baskut Tuncak, the UN Special Rapporteur on the implications for human rights of the environmentally sound management and disposal of hazardous substances and wastes, for a period of three years.

2017

The report on the “Guidelines to Good Practices” was published by the Special Rapporteur on the implications for human rights of the environmentally sound management and disposal of hazardous substances and wastes. It was discussed and approved by the UN HRC36.

2018

The Human Rights Council, in its 37th Regular Session, extended the mandate of the Special Rapporteur on Human Rights and the Environment, in March, further emphasizing the importance and the relationship between the two subjects.

2018

The report on “Children's rights and environment” was published by the Special Rapporteur on Human Rights and the Environment. It was discussed and approved by the UN HRC37.

2018

UNEP/GRID-Geneva started development of the prototype of the World Environment Situation Room to enable users to visualize, interrogate and access data related to the environment.

2018

The IPCC published "Global Warming of 1.5°C" focusing on global emissions pathways related to the decision of the 21st COP of the United Nations Framework Convention on Climate Change to adopt the Paris Agreement. It concluded that emissions’ pathways at the time would not have limited global warming to 1.5°C but would have led to an increase of 3°C by 2100, with warming continuing afterwards.

2018

The report on “The rights of workers and toxic chemical exposure” was published by the Special Rapporteur on the implications for human rights of the environmentally sound management and disposal of hazardous substances and wastes. It was discussed and approved by the UN HRC39.

2018

The report on the “Right to a Healthy Environment” was published by the Special Rapporteur on Human Rights and the Environment. It was discussed and approved by the 73th session of the UN GA.

2018

WHO’s First Global Conference on Air Pollution and Health took place in Geneva in October-November. Held in collaboration with UN Environment Programme, World Meteorological Organization (WMO), the Secretariat of the UN Framework Convention on Climate Change (UNFCCC), the Climate and Clean Air Coalition to Reduce Short-Lived Climate Pollutants (CCAC) and the United Nations Economic Commission for Europe (UNECE), the conference resulted in an agreement to reduce the number of deaths from air pollution by two thirds by 2030.

2018

The 2nd COP of the Minamata Convention was held in Geneva. The Conference adopted, among others, decisions on capacity-building, technical assistance, technology transfer, contaminated sites and environmentally sound interim storage of mercury other than mercury waste.

2019

The Human Rights Council, in its 40th Regular Session, adopted a resolution (A/HRC/40/L.22/Rev.1) recognizing the contribution of environmental human rights defenders to the enjoyment of human rights, environmental protection and sustainable development.

2019

The report on “The Right to Breathe Clean Air” was published by the Special Rapporteur on Human Rights and the Environment. It was discussed and approved by the UN HRC40.

2019

The 14th COP of the Basel Convention, the 9th COP of the Rotterdam Convention and the 9th COP of the Stockholm Convention were held back to back in Geneva. The decisions adopted related to, among others, cooperation with the Minamata Convention Secretariat as well as synergies to fight the illegal traffic in hazardous chemicals and wastes. Representatives reached agreement on a legally binding framework to help regulate exports of plastic waste.

2019

On 7 August 2019, the 50th Session of the Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC50) adopted the Summary for Policymakers (SPM) of the Special Report on Climate Change and Land (SRCCL) and accepted the underlying report. The SRCCL represented the first comprehensive look at the whole land-climate system, addressing land as a critical resource, desertification and land degradation, food security, and land and climate change responses.

2019

The 18th COP of CITES was held in Geneva for the first time with an impressive list of decisions advancing the conservation and sustainable use of wildlife across the globe. Rules were revised for various wildlife species threatened by unsustainable trade linked to overharvesting, overfishing and overhunting.

2019

The report on “A Safe Climate: Human Rights and Climate Change” was published by the Special Rapporteur on Human Rights and the Environment. It was discussed and approved by the 74th session of the UN GA.

2019

The 3rd COP of the Minamata Convention was held in Geneva adopting, among others, decisions on capacity-building, technical assistance, technology transfer, evaluation, cooperation with the BRS Conventions Secretariat and Terms of Refence for the Implementation and Compliance Committee (ICC).

2020

The report on “Good Practices in Implementing the Right to a Healthy Environment” was published by the Special Rapporteur on Human Rights and the Environment. It was discussed and approved by the UN HRC43.

2020

The 25th Board Meeting of the Green Climate Fund took place in Geneva. The meeting decided, inter alia, on the funding of several projects in Zimbabwe, Haiti, Cuba and others.

Today

Geneva and its surrounding region continue to be an important hub for international environmental governance where various international organizations, permanent governmental missions, non-governmental organizations and other environmental actors have their headquarters.