25 Oct 2010 – 29 Oct 2010

Lieu: International Environment House

Organisation: Geneva Environment Network

Le Réseau environnement de Genève (GEN), en collaboration avec le Festival FILMAR en América Latina (5-21 novembre 2010), a le plaisir de vous inviter à découvrir les films sur des thématiques environnementales, inclus dans le programme du festival, à la Maison internationale de l’envrionnement, du 25 au 29 octobre, pendant la pause du midi.

Films présentés à la Maison de l’environnement

La Fiebre del Oro verde, La Fièvre de l’or vert

De Pedro Gonzáles et Valentin Waeber, Suisse-Bolivie, 2008, 47 min, documentaire, vo esp angl. et fr st fr.

Ce film part sur les traces de la bio prospection (l’exploration de la biodiversité à la recherche de matières génétiques et biochimiques à potentiel commercial) et des peuples indigènes. Il doit contribuer au Proces-sus d’élaboration, par le gouvernement bolivien, d’une stratégie nationale de protection et de valorisation des savoirs traditionnels. Il s’inscrit dans un projet plus large intitulé « Protection des savoirs traditionnels des peuples indigènes en Bolivie ». Réalisé avec le soutien du Département de la Solidarité Internationale, le CETIM, et la Mission de Bolivie auprès des Nations Unies.

Projection: lundi 25 octobre à 12h30

Alamar

Pedro Gonzales Rubio, Mexique, 2009, fiction, 75 min, vo st angl.

Pour les vacances d’été, Jorge, un homme d’origine maya, est venu chercher son fils Natan de mère italienne avant qu’il n’accompagne celle-ci à Rome. Le fils partage dès lors le quotidien de son père dans une maison sur pilotis de la mer des Caraïbes. Avec le grand-père, ils partent régulièrement à la pêche sous-marine audessus de la deuxième plus grande barrière de corail de la planète, où le père et l’enfant se rapprochent en partageant la culture et le mode de vie paternel. Avec des images splendides, un film sur les relations entre l’homme et son environnement, et sur les relations père – fils.

Tiger Awards au festival de Rotterdam 2010. Prix FIPRESCI de la critique française, Toulouse 2010

Projection: mardi 26 octobre à 12h30

Tous les jours la nuit

Jean-Claude Wicky, Suisse, 2009, documentaire, 60 min, vo fr.

Le récit de la dignité des damnés de la terre. Un monde oublié dans les profondeurs de la mon-tagne bolivienne. Après une exposition de photographies et la publication d’un livre illustré, Jean-Claude Wicky sort un filmdocumentaire sur les mineurs de Bolivie, intitulé «Tous les jours la nuit». Depuis 1984, Jean-Claude Vicky a vécu à plusieurs reprises avec des mineurs boliviens. Il a aussi rencontré de nombreuses femmes de mineurs, parfois devenues veuves très jeunes. Dans son film réalisé avec le vidéaste jurassien Nicolas Chèvre, le photographe prévôtois replonge dans ses souvenirs lorsqu’il descendait dans la mine.

Projection: mercredi 27 octobre à 12h30

Madre Tierra

Anne Farrer, France-Equateur, 2009, 43 min, vo esp/quechua, st fr.

Dans les Andes, la « Pachamama » est la mère spirituelle des indiens. Cette croyance englobe aussi bien la terre en tant que sol qui fournit les aliments pour vivre, que l’idée de mère spirituelle des Indiens. Cette croyance englobe aussi bien la terre en tant que sol qui fournit les aliments pour vivre, que l’idée de mère, de femme, protectrive et nourricière. Aujourd’hui, la terre ne produit plus assez pour nourrir tout le monde. Les femmes tentent de faire face aux besoins de leurs familles, de défendre la culture indigène et de résister au phénomène migratoire vers les villes.

Projection: jeudi 28 octobre à 12h30

Pascua Lama, le prix de l’or

Kevin Dardenne, Ophélie Delarouzée, Belgique, 2008, documentaire, beta, 52 min, vo fr.

Les conflits opposant les multinationales étrangères aux populations locales sont monnaie courante en Amérique latine. Ils reposent sur des enjeux radicalement opposés : d’un côté, les multinationales détermi-nent leurs objectifs en fonction des bénéfices, de l’autre, les locaux appréhendent de voir leur sérénité ancestrale bouleversée. Le film se propose d’illustrer ces deux visions antagonistes en abordant le cas concret du « Projet Pascua-Lama » au Chili.

Projection: vendredi 29 octobre à 12h30

Documents