Open house at air quality monitoring station / Portes ouvertes d'une station d’observation de la qualité de l’air


4 June 2019 | 10:00-12:00
Station d'observation de la qualité de l'ai Rue Necker

 

Open house at Necker air quality monitoring station

On the eve of the World Environment Day, the Geneva community was invited to discover how an air quality monitoring station works, and the types of the transboundary initiatives that have been developed to improve air quality.

Where: Rue Necker (next to the school) Click here for details
When: Tuesday 4 June, from 10 am to 12 am.

The Open House was preceeded by a press conference.

 

World Environment DAy 2019

On 5 June 2019, World Environment Day will focus on the theme of air pollution — a call for action to combat one of the greatest environmental emerging challenges of our time.
World Environment Day invites us all to consider how we can make changes in our daily lives to reduce air pollution, which in turn can both reduce greenhouse gas emissions and benefit people’s health.

Often you can’t even see it, but air pollution is everywhere and affects your health from head to toe. With every breath, you are probably sucking in tiny particles that attack your lungs, heart and brain.

Nine out of ten people worldwide are exposed to levels of air pollutants that exceed World Health Organization safe levels. Around seven million people worldwide die prematurely each year from air pollution, 5.6 million deaths are from noncommunicable diseases and 1.5 million from pneumonia. Air pollution causes a host of other problems, including illness and lower IQs. Beyond causing respiratory diseases, air pollution is a major cause of heart attacks, lung cancer and stroke in people.

It doesn’t just impact human health, it also impacts global warming, economic growth and our natural environment. Air pollution decreases the oxygen supply in our oceans, making it harder for plants to grow and as such, contributes to climate change.

The good news is that air pollution is largely avoidable and its negative consequences are preventable. Solutions are known and can be implemented. The world needs to act now.


Air quality in Geneva

In Geneva, for several decades the air quality has not been good enough: Some pollutants’ concentrations periodically exceed the limits prescribed by the law and can hurt people’s health. Nevertheless, encouraging results have been noticed in recent years. This consolidates the implementation of measures targeting the sources of pollution. 

How is air pollution monitored in Geneva?

The air quality of the canton of Geneva is constantly monitored by means of measuring instruments. These are located in the diverse monitoring stations, which locations were chosen according to specific criteria linked to the particularities of the canton of Geneva. These criteria are the following: 

  • Population density
  • Fixed and mobile pollution sources
  • Regional weather

Currently, 4 fixed monitoring stations are active in the canton of Geneva. The one on rue Necker, which we invite you to visit, is one of these.

 

Air quality in the "Great Geneva"

PACT'AIR : a unique transboundary agreement in Europe for air quality in Grand Geneva.

Since 2017, Grand Geneva and its Swiss and French partners work on the execution of a memorandum on air quality for the French-Vaud-Geneva region. It involves the sharing of best practices from both side of the border. It was officially signed during the European Assises on energy transition on 30 January 2018. This plan must enable us to reach the ambitious goals which have been set by the territorial project 2016-2030: A reduction of 18% of Particulate Matter (PM10) and of 50% of nitrogen oxide (NOx) over the period 2005-2030.

 

Links and other resources

 


 

Portes ouvertes à la station d’observation de la qualité de l’air Necker

À la veille de la Journée mondiale de l’environnement, dont le thème est la pollution de l'air, la communauté genevoise était invitée à découvrir comment fonctionne une station d’observation de la qualité de l’air et les initiatives prise au niveau transfrontalier pour améliorer la qualité de l’air.

: rue Necker (à côté de l'école) Cliquer ici pour les détails
Quand: mardi 4 juin, de 10:00 à 12:00

Ces portes ouverts ont été précédées par une conférence de presse.

¨

 

La Journée mondiale de l’environnement 2019

Le 5 juin 2019, la Journée mondiale de l’environnement se concentrera sur la thématique de la pollution de l’air – un appel à l’action pour combattre l’un des plus grands défis environnementaux de notre temps.  

La Journée mondiale de l’environnement nous invite tous à considérer comment nous pouvons faire des changements dans nos vies quotidiennes pour réduire la pollution de l’air, ce qui peut à son tour réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi qu’apporter des bienfaits pour la santé.  

Souvent vous ne pouvez même pas le voir, mais la pollution de l’air est partout et affecte votre santé globale. A chaque inspiration, vous respirez probablement de nombreuses particules fines qui attaquent vos poumons, votre cœur et votre cerveau.

Dans le monde, neuf personnes sur dix sont exposées à des niveaux de pollution de l’air qui excèdent le niveau préconisé par l’OMS. Environ sept millions de morts sont à déplorer dans le monde chaque année dû à la pollution de l’air. De ces sept millions, 5.6 millions résultent de maladies non transmissibles et 1.5 millions de la pneumonie. Mais les effets de la pollution de l’air ne s’arrêtent pas là, et d’autres types de maladie, ainsi que des réductions du quotient intellectuel peuvent en résulter. En effet, au-delà de créer des maladies respiratoires, la pollution de l’air est une cause majeure d’arrêts cardiaques, de cancers du poumons et d’AVC.
Ce phénomène n’impacte pas seulement la santé humaine, mais aussi le changement climatique, la croissance économique et notre environnement naturel. La pollution de l’air décroît l’apport en oxygène de nos océans, rendant la croissance des plantes plus difficile, et ainsi contribue au changement climatique.

La bonne nouvelle est que la pollution de l’air peut être en grande partie réduite et que les conséquences négatives en résultant peuvent être évitées. Les solutions sont connues et peuvent être implémentées. Nous devons agir. Maintenant.


Qualité de l'air à Genève

A Genève, depuis plusieurs décennies, la qualité de l'air n'est pas satisfaisante : certains polluants connaissent périodiquement des concentrations qui dépassent les valeurs limites prescrites par la loi et peuvent porter atteinte à la santé de la population. Cependant, des résultats encourageants ont été notés au cours des dernières années et confortent la poursuite des mesures mises en œuvre à l'encontre des sources de cette pollution.

Comment la pollution de l’air est-elle contrôlée à Genève?

La qualité de l'air du canton de Genève fait l'objet d'une observation constante, au moyen d'instruments de mesure placés dans des stations dont les emplacements ont été déterminés en fonction des particularités propres au canton de Genève, selon les critères suivants:

  • densité de la population
  • sources de pollutions fixes et mobiles
  • météorologie régionale

Actuellement, 4 stations de mesure fixes sont en activité sur le territoire du canton, dont celle rue Necker que nous vous invitons à découvrir.

 

La qualité de l'air du Grand Genève

PACT'AIR : un accord transfrontalier unique en Europe pour la qualité de l’air du Grand Genève

Depuis 2017, le Grand Genève et tous ses partenaires suisses et français*, travaillent sur la mise en oeuvre d'un protocole d’accord sur la qualité de l'air franco-valdo-genevoise. Il s'agit de partager les bonnes pratiques en adoptant ce qui se fait de mieux de chaque côté de la frontière. Signé officiellement lors des Assises européennes de la transition énergétique le 30 janvier 2018, ce plan doit permettre d’atteindre les objectifs ambitieux qui ont été fixés par le Projet de territoire 2016-2030, à savoir une diminution de 18 % des particules fines (PM10) et de 50 % des oxydes d’azote (NOx) sur la période 2005-2030.

 

Liens et autres resources