Version imprimable
Guide vert de Genève

Service post-conflit et gestion des catastrophes du PNUE

PNUE/PCDMB
Service post-conflit et de la gestion des catastrophes
Maison internationale de l’environnement
11-13 chemin des Anémones
CH-1219 Châtelaine (Genève)
Tel: 
(+41 22) 917 85 30
Fax: 
(+41 22) 917 80 64
Courriel: 
Contact: 

Silja Halle, Mail: Silja.HALLE@unep.org

Description

Le Service post-conflit et gestion des catastrophes est intervenu dans plus de 40 pays depuis 1999, dont le Kosovo, l’Afghanistan, le Liban, le Soudan, la Chine et Haïti, mettant à la disposition des gouvernements nationaux et des partenaires de la famille des Nations Unies une expertise environnementale de pointe. Depuis que la prévention des crises a pris le pas sur l’intervention post-crise au sein de la communauté internationale, le Service a élargi son champ d’action, ajoutant à ses principales activités d’évaluation environnementale et de rétablissement post-crise la réduction des risques de catastrophe et la coopération environnementale au service de la consolidation de la paix. Basé à Genève, ce Service a également des bureaux de projets en Afghanistan, au Soudan, en République Démocratique du Congo, au Nigéria et à Haïti. Finalement, il est responsable de la coordination du Programme Catastrophes et Conflits du PNUE.

Type d'organisation: 
Organisations intergouvernementales
Création: 
2001
Effectifs: 
50 personnes (y compris dans les bureaux de projets).
Chef/directeur: 
Directeur: Henrik Slotte
Activités: 

Le Programme Catastrophes et Conflits du PNUE offre aux Etats membres quatre services essentiels :

  • Les évaluations environnementales post-crise: Les évaluations sur le terrain des dommages occasionnés à l’environnement par les crises, ainsi que de leurs incidences sur la santé, les moyens d’existence et la sécurité des populations, constituent le noyau des opérations de gestion des conflits et des catastrophes du PNUE. Par l’entremise de son Unité conjointe avec le Bureau de la coordination des affaires humanitaires, le PNUE mobilise et coordonne les interventions d’urgence de la communauté internationale et recense les risques environnementaux graves résultants de conflits, de catastrophes et d’accidents industriels. Ayant à cœur d’intégrer les besoins environnementaux dans les programmes d’aide humanitaire et de relèvement, le PNUE se tient également à disposition pour effectuer des évaluations environnementales détaillées, fondées sur des recherches sur le terrain, des analyses de laboratoire et une technologie de pointe. Chacune de ces évaluations est neutre, impartiale et scientifique, et prévoit une approche adaptée aux conditions géographiques, politiques et sécuritaires propres à chaque situation.
  • Le rétablissement environnemental: À la suite d’une évaluation, le PNUE se tient à la disposition des gouvernements nationaux pour les aider à répondre aux priorités et aux besoins recensés en matière d’environnement. Les programmes de rétablissement environnemental post-crise, qui peuvent porter sur plusieurs années, visent à renforcer les capacités des autorités locales et nationales responsables de l’environnement, à réhabiliter les écosystèmes, à atténuer les risques et à veiller à ce que les processus de relèvement et de développement appliquent les principes de la durabilité. Si nécessaire et sur demande, le PNUE peut établir des bureaux nationaux pour ses projets afin d’assurer une présence continue sur le terrain.
  • La coopération environnementale au service de la consolidation de la paix: Tirant parti de la nécessité partagée de gérer les ressources naturelles pour assurer les moyens de subsistance des populations, le PNUE a pour objectif d’utiliser la coopération environnementale pour transformer les risques de conflits liés aux ressources en possibilités de paix pour les sociétés dévastées par la guerre, et d’intégrer les questions d’environnement et de ressources naturelles dans les politiques et stratégies de consolidation de la paix des Nations Unies. Afin de faciliter la prise en compte de la dimension environnementale des conflits et de la consolidation de la paix, le PNUE a établi une relation unique avec la Commission de consolidation de la paix des Nations Unies. En outre, pour renforcer son expertise et ses capacités, le PNUE a créé un Groupe consultatif d’experts composé de spécialistes provenant d’instituts universitaires, d’organisations non gouvernementales et de groupes de réflexion faisant autorité sur les questions d’environnement et de conflit.
  • La réduction des risques de catastrophes : Des écosystèmes sains constituent la première ligne de défense contre les changements climatiques. Les services qu’ils fournissent protègent les populations et leurs moyens de subsistance contre les catastrophes naturelles et contribuent à bien d’autres aspects essentiels du bien-être humain. Guidé par le Plan d’action de Hyogo, le PNUE procure aux décideurs des informations fiables sur les risques de catastrophe, et s’emploie à mobiliser une large gamme d’acteurs environnementaux à réduire davantage les risques. Les travaux du PNUE sur la réduction des risques s’étendent également à la migration environnementale ou induite par les changements climatiques. Le PNUE collabore étroitement avec la communauté humanitaire, en privilégiant les régions vulnérables aux catastrophes, à la migration et à l’instabilité sociale.
  • Un cinquième champ d’action – Environnement, Action Humanitaire et Relèvement Précoce – a été établi en 2009. Par des programmes de formation adaptés aux besoins des acteurs humanitaires, un appui technique sur le terrain, et un réseau global de praticiens, le PNUE s’efforce de renforcer les capacités à intégrer les considérations environnementales dans les opérations humanitaires et de relèvement précoce. Ce travail aide à minimiser les impacts environnementaux potentiels et de s’assurer qu’aucun préjudice ne soit porté au développement à long terme.
Coopération: 

Le Service met à profit le travail fait par la Section des urgences environnementales du PNUE/OCHA, qui évalue les risques environnementaux aigus dans les jours qui suivent une urgence. Le Service s’est également associé avec des acteurs internationaux et nationaux tels que les ONG, les agences de l’ONU, les laboratoires scientifiques et les instituts de recherche.

Publications: 

Les publications du Service sont disponibles sur le site suivant : http://www.unep.org/confictsanddisasters/Publications/tabid/332/Default..... Pour accéder à la brochure du Programme Catastrophes et Conflits du PNUE, voir : http://www.unep.org/pdf/brochures/DisastersAndConflicts.pdf Les publications sont disponibles sur le site Web du PNUE. Voir aussi http://www.unep.org/DEPI

.

Mots-clés: 
zones protégées
catastrophes naturelles
guerres & conflits
reconstruction
biosécurité
produits chimiques
déchets dangereux
déchets